LE PROJET MINIMEAU

MINIMEAU PROJECT

 

LE PROJET MINIMEAU

MINIMEAU PROJECT

 

LE PROJET MINIMEAU

MINIMEAU PROJECT

 

LE PROJET MINIMEAU

MINIMEAU PROJECT

 

LE PROJET MINIMEAU

MINIMEAU PROJECT

 

Aperçu du projet

Project Overview
WP1

Le WP 1 vise à mettre au point des outils d’écoconception perfectionnés permettant :
a) De réduire au minimum la consommation d’eau et la production d’eaux usées
b) D’évaluer plusieurs conceptions concurrentes en intégrant des critères environnementaux.
En combinant avantageusement la méthode Water PINCH (pincement d’eau) avec les évaluations avancées de l’empreinte-eau (ISO14046), un réseau d’eau rigoureux peut être éco-conçu en tenant compte des impacts environnementaux associés à la consommation d’eau. Pour ce faire, de nouvelles techniques et méthodologies seront développées dans cette tâche afin de définir les fondements des futurs outils qui seront utilisés industriellement (tâche 3.1) et seront intégrés en tant que modules dans le progiciel de simulation Prosim (tâche 3.3). Ces travaux ont donc pour objectif de définir les cadres méthodologiques génériques qui permettrons de démontrer leur applicabilité et leurs avantages dans l’industrie agroalimentaire (tâche 5).

WP2

Le WP2 a pour objectif d’obtenir une vision représentative des besoins et des consommations en eau au sein des industries alimentaires ainsi que les contraintes existantes (réglementaires, financières, sanitaires) en matière de recyclage et de réutilisation d’eau dans ces usines. Une identification des technologies de traitement applicables en industrie alimentaire sera également effectuée.

WP3

Le WP3 a pour objectif de tester sur des cas d’études la mise en œuvre des méthodologies développées dans le cadre de la tâche 1 ainsi que de développer une solution logicielle y répondant. Elle permettra aussi d’identifier et de modéliser les opérations de traitement des eaux jugées pertinentes afin de les spécifier et de les intégrer dans la solution logicielle. L’application PINCH/Empreinte eau et la solution logicielle seront validées sur les deux cas d’étude retenus dans le cadre de la tâche 2.

WP4

Le WP4 a pour objectif de tester les méthodologies développées sur deux cas d’études par centre technique impliqué dans le projet. Pour cela, il sera créé une boite à outils qui sera testée dans chaque filière agroalimentaire.

WP5

Le WP5 a pour objectif de déployer largement les méthodologies et outils développés et testés au cours du projet, mais aussi d’une façon plus générale de favoriser le recours aux méthodes d’intégration, et enfin de faire évoluer la règlementation sur la base de données scientifiques en terme d’impact environnemental et de sécurité sanitaire des produits.

English version →

Version Française →

WP1 aims at developing refined eco-design tools to (a) minimize water usage and wastewater and (b) assess several competing conceptions while integrating environmental criteria. By using advantageously the water pinch and advanced water footprint assessments (ISO14046), rigorous water network can be designed while considering the environmental impacts associated with water consumption. Novel techniques will be developed during this task. The future tools will be used industrially (task 3.1) and will be embedded as modules in the Prosim simulation software package (task 3.3). This work should ultimately initiate generic methodologies and demonstrate their applicability and benefits in the agro-food industry (task 5).

The purpose of WP2 is to provide a clear vision of water consumption in food industries represented in the consortium. A state of the art of current constraints/hurdles (regulation, financial, hygiene) relative to water recycling and reuse will be established. A review of available water treatment technologies will be achieved.

The objective of WP3 is to integrate Water Pinch and Water Footprint methodologies resulting from task 1 into a software solution, including also models of relevant water treatment processes. The whole package will be validated on the two industrial cases selected in task 2.

Methodologies have been developed on two industrial cases. The objective of WP4 is now to test/validate the methodologies on other cases. A toolbox will be therefore created and tested in each food sector involved in the project.

WP5 will ensure the deployment of the methodologies and tools developed and validated within the project, the enhancement of the use of integrated methods, and finally will participate in possible evolution of the regulation on the basis of sound scientific data in term of environmental impact and food safety. Regarding dissemination and valorization strategy, three targets will be addressed.

Livrables (Résultats)

Deliverables (Results)

Le livrable D26 – Etat de l’art sur les technologies de traitement de l’eau pour le recyclage et la réutilisation des eaux dans les industries agroalimentaires

Ce livret vise à identifier les procédés de traitement physico-chimiques pouvant être mis en place dans les industries agroalimentaires (industries laitières, des huiles et des graisses, des fruits et légumes et de la boisson) pour éliminer différentes catégories de polluants et permettre le recyclage de leurs effluents. Il repose sur une étude bibliographique qui a permis de retenir 75 références listées en annexe du livrable.
Plusieurs parties sont abordées. La première résume, secteur par secteur, l’origine des eaux usées et leur qualité. Les besoins en quantité et qualité d’eau entrante sont également indiqués. S’en suit une présentation succincte et générale des principes des différentes technologies de traitement envisageables pour le traitement des effluents générés. Une partie importante concerne la présentation par secteur, d’exemples de recyclage ou de réutilisation des effluents dans l’usine de production, en amont de toute station d’épuration. Ils compilent aussi bien des cas existants, que des recommandations européennes ou des études plus académiques.

La dernière partie synthétise les traitements finalement envisageables par secteur. Elle met en évidence que des solutions ont été étudiées en détail dans l’industrie laitière mais qu’il existe peu de résultats publiés dans les autres secteurs étudiés dans l’ANR. Elle identifie aussi que les procédés membranaires (MF, UF, NF, OI) sont souvent retenus.

PDF 2,6 Mo. État de l’art sur les technologies de traitement de l’eau pour le recyclage et la réutilisation.

PDF 900 Ko. Synthèse sur les réglementations et recommandations sur l’eau utilisée dans les industries alimentaires.

Le recyclage et la réutilisation des eaux au sein des industries alimentaires sont des sujets sur lesquels certains pays semblent plus avancés que d’autres. Excepté les problématiques hydriques qui peuvent être distinctes, cette différence est-elle due à des spécificités réglementaires ? Quelles lignes directrices s’appliquent concernant ces solutions alternatives ?
Le présent rapport, divisé en deux grands chapitres, dresse dans un premier temps un panorama des textes réglementaires et des recommandations qui recensent ces lignes directrices, de l’échelle internationale (Codex alimentarius, normes ISO, référentiel IFS Food…) à l’échelle nationale (réglementation française, belge, australienne) en passant par l’échelon européen (règlements du paquet Hygiène). Dans un second temps, il dresse les recommandations applicables à l’eau utilisée dans chacun des secteurs représentés au sein du projet (produits laitiers, fruits et légumes transformés, corps gras, vin, distilleries).